Sitios de Memoria
 
Anglais
   
DÉBUT  
Aruba
Cuba
Haïti
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
   INTRODUCTION
 
 
 

Un des phénomènes les plus importants de l’histoire des Caraïbes a été la traite des esclaves, base de l’économie des plantations coloniales pendant des siècles et fondement culturel de nos sociétés et nationalités d’aujourd’hui.

De cet héritage subsistent de précieux témoignages dispersés dans toute la région, nombre d’entre eux ayant une valeur universelle. Néanmoins, cet héritage n’a pas été reconnu à sa juste valeur au niveau régional, ni du point de vue de sa diversité et de son ampleur, ni du point de vue de la richesse culturelle associée aux communautés qui habitent les sites et qui s’exprime à travers leurs langues, leurs croyances, leurs rites, leurs cuisines, leurs fêtes et leurs techniques traditionnelles.

Le projet Sites de mémoire de la Route de l'esclave dans les Caraïbes latines a pour but l'identification, protection et mise en valeur de cet immense héritage et des manifestations immatérielles associées aux communautés porteuses, ainsi que leur renforcement en tant que source de développement durable de ces communautés.

 
 

Ainsi, on priorise les objectifs suivants:

  • constater la diversité des témoignages matériels de la Route de l’esclave dans les Caraïbes, leur lien avec la communauté et leur dimension immatérielle exprimée à travers les différentes manifestations des cultures vivantes;
  • évaluer l’état de conservation de ces biens et les politiques de gestion dont ils font l’objet;
  • contribuer à la mise en valeur de cet héritage en fonction des stratégies de développement des communautés locales, y compris du tourisme et des projets éducationnels consacrés aux jeunes et aux enfants;
  • favoriser l’étude et la conservation de cet héritage et encourager les Etats membres de la Convention concernant la protection du patrimoine mondial culturel et naturel à inclure les biens les plus importants de la région dans la liste du patrimoine mondial;
  • sélectionner les sites de mémoire les plus importants et les chefs-d’œuvre du patrimoine immatériel de la région afin d’élaborer une publication contribuant à la réalisation des objectifs définis précédemment.